De Port Louis à Carnac, en passant par  le Faouët, Vannes et Auray

Les amateurs de flore locale passeront à Taupont, où s’épanouissent les magnifiques hortensias multicolores des Jardins du Haut-Bois. La découverte de cette partie sud de la Bretagne, débute par les oeuvres d’André Morvan. Il travaille les racines et les souches naturelles qu’il trouve autour de chez lui et en fait des sculptures tout a fait dans la lignée de l’« Art Brut ». Elles sont exposées dans le jardin et dans la cour du bar Le Mont Salut à Ploemel, sur la route d’Auray – Quiberon.
Sur la commune de Sarzeau, dans la presqu’île de Ruys et au milieu des marais, le château de Suscino a été superbement conservé par ses propriétaires. Construit à la fin du Moyen-Âge, il a appartenu aux Ducs de Bretagne. Kerlagot, sur la route de Port Maria, se reconnait par ses prairies de graminées blondes qui s’étalent tout au long de la bande littorale jusqu’à la mer. De la Presqu’île de Gâvres et en passant par Port Louis, on arrive à Vannes. Sa citadelle entoure la vieille ville constituée en grande partie d’étroites maisons à colombages, datant pour la plupart du Moyen-Âge.
Carnac et Erdeven , sont les haut lieux de la culture mégalithiques bretonne. Ici, les alignements de menhirs sont les plus imposants et c’est au crépuscule qu’il est préférable de les visiter. Sur plusieurs kilomètres, les pierres levées se succèdent à l’infini, semblables à une armée de fantômes venus protéger les cultes ancestraux ; voici apothéose finale pour ce joli voyage en Sud Bretagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *