La Bretagne-Nord, de Trebeurden à Lancieux, less plus beaux paysages des Côtes d’Armor.

Et de Dinard à Dinan

Toute la côte Nord de la Bretagne nous offre de superbes paysages. En remontant vers le Nord, nous allons à la rencontre des abers, cette région est le pays des goémonniers. Ici, les pêcheurs se partagent entre la moisson des algues en pleine mer et de retour sur terre avec les cultures maraîchères.
Après les plages de Santec, on découvre Roscoff et son jardin exotique. Celui-ci présente une grande variété de plantes tropicales ; comme dans toute la Bretagne, l’environnement est adapté aux espèces des pays chaud qui s’y acclimatent parfaitement.
Trégastel et les roches rouges de l’île Renote n’ont rien à envier aux paysages rutilants de Ploumanach.
De Perros-Guirrec on prend un bateau pour les Sept Îles. C’est sur l’Île Rouzic que l’on pourra admirer, à distance respectable pour ne pas la déranger, la plus grande colonie de fous de Bassan d’Europe. Par milliers, les familles de cet immense oiseau de mer ont choisi de venir pondre et élever leur petits sur ce minuscule îlot.
Plougrescant n’est plus une inconnue, depuis que des affiches gigantesque vantant la beauté de la Bretagne sont venus en parler sur les murs du métro. Dans le quartier du Gouffre, sa maison entre les rochers donne l’impression d’émerger des eaux et flotter tel un navire en perdition.
De Paimpol ou de Saint-Brieuc, il faut aller passer une journée sur l’île de Bréhat. Ici, comme dans toute la Bretagne, les plantes tropicale s’offrent aux regards et non pas de voiture mais à pied, on fera le tour de l’île pour profiter de ses paysages exceptionnels qui en font une des îles préférées des français.
Ensuite, sur les hauteurs de Trebeurden, on ira admirer un des plus beaux couchers de soleil de la région. Les derniers rayons de l’astre s’éteignent doucement dans l’horizon et viennent friser la crête des vagues dans le port.
Après le port d’Erquy et sa superbe plage de Sables-d’Or-les-Pins on ne peut laisser de côté les falaises du Cap Fréhel et le Fort Lalatte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *