Les stars et l’Histoire.

En 1988, j’ai réalisé une série de prises de vues de stars de l’époque pour le magazine VSD. Elles avaient pris les traits et enfilé pendant quelques instants la tenue d’une personnalité de l’Histoire qu’elles admiraient.

Le jeu a tellement plu à Danièle GILBERT qu’elle ne voulait plus quitter la robe de Joséphine de Beauharnais, tandis que dans les traits de GargantuaCARLOS s’empiffrait d’une quantité phénoménale de victuailles disposées à profusion sur la table (Mais non, rassurez-vous, tout était faux).  Le regretté Philippe LEOTARD campait fièrement le Maréchal Ney, colonel des hussards de Napoléon Bonaparte et Francine GOMEZ  qui, à l’époque, tenait les rennes de l’entreprise Waterman d’une main de fer et était considérée comme la première femme grand patron, a choisi Antigone, la grande tragédienne grecque. Jacques SEGUELA lui, en toute modestie, voulait bien se sentir dans la peau d’Albert Einstein et il fut donc assez amusant de coller moustache et cheveux blanc sur sa célèbre bobine. Pour terminer cet aréopage de célébrité travesties, la célèbre écrivaine Irène Frain campait Anne de Bretagne, une femme qu’elle aurait tant aimé rencontrer et l’écrivain Jean-Pierre CHABROL avait prit la tenue, la plume et l’épée du poète guerrier Agrippa d’Aubigné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *